Retour liste
Muraena helena
 Murène commune
Linnaeus,1758
Muraenidae
Anguilliformes
Côte bleue - Christian Coudre - www.cotebleue.org
Caractéristiques comparatives
Autres noms  Murène de Méditerranée
Taille moyenne adulte  1,50 mètre
Mode de reproduction  sexes séparés
Période de reproduction  entre juillet et septembre
Fécondité  
Dorsales  
Anale  
Pectorales  absentes
Pelviennes  absentes
Caudale  
Ligne latérale  140 à 145 vertèbres
Écailles  
Dentition  
*
Description:

Le corps est ovalisé, très long et comprimé latéralement. La peau est très lisse et recouverte de minuscules écailles. Le museau est allongé et de section rétrécie par rapport au corps. Ses opercules, mous et dilatables, laissent apparaître de petits orifices branchiaux. 
Sa grande bouche profilée s'ouvre très largement (plus de 90°), la dentition est importante, crochue et venimeuse. Le sérum sanguin qu'elle contient est toxique et se neutralise après 75°C. 
Les narines de la Murène ont une forme tubulaire et dépassent du museau. Elles sont prolongées sous la peau et équipées à leurs extrémités de cils vibratiles qui assurent la circulation de l'eau sur des terminaisons olfactives. Ce mécanisme dote la Murène d'un odorat exceptionnel qui lui permet de repérer ses proies et de les poursuivre sans peine. 
La nageoire dorsale débute juste en arrière de la tête.
Le corps et nageoires sont brun foncé à violacé avec des motifs couleur or. Le museau est gris-violacé
*
Mode de vie:

Les Murènes sont représentées en Méditerranée par plusieurs espèces dont la Murène commune qui est la plus courante. Ces poissons, serpentiformes, font partie des plus grands carnassiers benthiques. Ils s'attaquent aux poissons, aux mollusques et aux crustacés. Poulpes et Homards, forment avec la Murène un trio d'ennemis qui peut déclencher de féroces combats. 

La faible hauteur de la nageoire dorsale et l'absence de nageoires paires ne permet pas à la Murène de maintenir une stabilité latérale. C'est pour cela qu'on l'observe souvent dans une position inclinée sur le fond. 

La Murène vit dans la roche où elle reste blottie pour la plupart de son temps. Elle est aussi très redoutée par la majorité des plongeurs. Il est pourtant bon de savoir que la Murène n'attaque que pour se défendre ou protéger ses progénitures durant la période de reproduction. Il suffit donc d'être très prudent et de ne pas la déranger inutilement.

Les Murènes ont des périodes d'activité diurnes et nocturnes. Elles se nourrissent essentiellement la nuit dans un créneau d'environ 5 heures, entre 21h00 et 2h00 selon le lieu.