Page d'accueil
Bilan des activités
.
Les énergies fossiles et renouvelables
*
Date:   22, 23, 29 et 30 mars 2007
Lieu:  Maison pour tous d'Ensuès la Redonne
Organisation:  Dans le cadre de l'action Environnement 2007 organisée par la Bibliothèque-Médiathèque Elisabeth Badinter de la Ville d'Ensuès la Redonne, un atelier pédagogique sur les énergies fossiles et naturelles a permis à quatre classes de l'école primaire de la commune de découvrir quelques alternatives écologiques pour lutter contre l'effet de serre.
*

Ville d'Ensuès 
la Redonne
AIEJE
.
i
    Quatre classes de l'école primaire Frédéric Mistral d'Ensuès la Redonne, trois CM2 et un groupe mixte CE2/CM1 était conviés à partager une matinée sur différents ateliers basés sur le thème des énergies renouvelables.

   À l'étage de la Maison Pour Tous, nous leur proposions avec l'association AIEJE une présentation interactive axée sur les énergies fossiles et les énergies naturelles, l'utilisation du pétrole, les bonnes pratiques à la maison pour économiser de l'énergie et pour terminer, une présentation de quelques solutions pratiques pour réaliser des économies et réduire les émissions de gaz à effet de serre.

   À notre plus grand étonnement, deux enfants de 9 à 10 ans, nous ont parfaitement décrit ce qu'était l'effet de serre avant que nous expliquions que ce soit. Bien d'autres réactions et commentaires nous ont démontré que les enfants sont très bien informés et très sensibles aux problèmes de l'environnement.

   Certains savaient même que les énergies fossiles étaient issues de la décomposition d'êtres vivants et qu'il fallait des milliers d'années pour que la nature produise du pétrole, du gaz ou encore du charbon.

   Nul ne doute qu'au retour à la maison, toutes ces choses seront expliquées à papa et maman, et notamment chacun des bons gestes à mettre en oeuvre à la maison pour économiser l'énergie. La sensibilisation des adultes, passe souvent par celle des enfants !



    Démonstration pratique de l'effet de serre, que Jean-Charles présentait à l'aide d'un bocal en verre renversé, un thermomètre et une source de lumière infrarouge. Il leur démontrait ensuite l'efficacité d'un chauffe-eau solaire sur une maquette ou circulait de l'eau au travers d'un échangeur.
   Coté photovoltaïque, un petit panneau alimentait un moteur solaire qui s'emballait sous l'effet de la lumière, un spot de jardin autonome avec capteur solaire, accus et cellule de déclenchement nocturne et la traditionnelle petite calculatrice solaire que nombre d'élèves connaissaient déjà.
   Pour parfaire le souci d'économie, trois spots de générations différentes leur étaient présentés :  un spot à incandescence de 40 W, une ampoule fluorocompacte de 9 W et une ampoule à diodes de 3 W, le tout pour un éclairage équivalent.
*
    Fonctionnant en demi groupes, dans le même temps, une partie des élèves effectuait des recherches à la médiathèque dans le but de remplir un questionnaire sur le thème du jour.
*

Ensuès la Redonne