Page d'accueil Parasitologie

Cainocreadium labracis
*

   - LE CYCLE:
  • Hôte définitif : Le Loup, "Dicentrarchus labrax". Il héberge le parasite adulte qui va produire une grande quantité d'oeufs.
  • 1er hôte intermédiaire : La troque d'Adanson, "Gibbula adansoni". Elle est infestée par les miracidiums issus des oeufs. Rédies et sporocystes s'y développent et produisent des cercaires qui vont la quitter pour partir à la rencontre du deuxième hôte intermédiaire.
  • 2ème hôte intermédiaire : différentes espèces de téléostéens benthiques comme par exemple les Gobies, "Gobius sp." qui sont directement exposés aux cercaires de Cainocreadium, car ces derniers rampent sur le fond et infestent le poisson en grimpant à ses nageoires. Les cercaires s'installent à la base des nageoires et parfois autour des yeux (sites spécifiques) et s'enkystent. Le Gobie est plus ou moins paralysé au niveau des nageoires et ses yeux parasités ne lui permettent plus de voir venir ses prédateurs, et notamment le Loup. S'il s'en aperçoit, ce sont ses nageoires, qui trop affaiblies, ne lui permettent plus de s'ensabler rapidement. L'enkystement est une phase d'attente: attente que ce dernier hôte intermédiaire se fasse manger par l'hôte définitif.
      * Il est évident que le cycle ne peut pas fonctionner de manière systématique. Il faut qu'à chaque étape, la rencontre entre la phase larvaire et l'hôte se fasse. Elle est due en grande partie au hasard, mais bien souvent, le comportement de l'hôte intermédiaire est modifié par le parasite (comme celui du Gobie). Le passage à l'étape suivante se produit alors avec une meilleure probabilité.