Retour
.
 
Mieux se déplacer
.
   C'est le pôle d'émission de gaz à effet de serre sur lequel nous pouvons progresser le plus facilement et le plus rapidement. Le tableau suivant permet de comparer l'impact des différents modes de transport pour un passager et par kilomètre parcouru.

avion = voiture ? 

Si l'on compare l'avion et la voiture, nous constatons que l'impact sur l'effet de serre est le même.
En effet, un long-courrier qui transporte 200 passagers de Paris à Moscou émet autant de gaz à effet de serre que si chacun des 200 passagers faisait le même trajet avec une petite voiture essence.

voiture = bus ?

Nous pouvons également constater qu'un passager qui prend le bus a un impact quatre fois moins important qu'une personne qui prend sa voiture. Cela peut aussi revenir à dire que si l'on pratique le covoiturage à quatre personnes, l'impact sera le même que si l'on prend les transports en commun.

En ville, une grosse berline ou un 4 x 4 émet deux à trois fois plus de gaz à effet de serre qu'un petit véhicule à essence.

 Le niveau d'émission de gaz à effet de serre entre un véhicule essence et un véhicule diesel est à peu près égal. Les différences fluctuent à mesure du développement de carburant plus propres ainsi qu'au développement de filtres de pots d'échappement performants.

Le niveau de pollution d'un véhicule peut considérablement augmenter avec un mode de conduite inapproprié ou déraisonnable : conduite nerveuse, l'excès de vitesse, conduite en sur-régime.

Utiliser la climatisation en voiture entraîne une consommation supérieure de 20 %.