Page d'accueil Parasitologie
 
Milieux de vie des parasites et effets du parasitisme
*

    -  Les milieux de vie des parasites
  • Guidage: un parasite atteint généralement un endroit précis de son hôte (site spécifique), qui correspond à ses besoins. Pour se guider, il utilise les signaux chimique des molécules qu'il rencontre: chimiotropisme.
  • Système immunitaire: à l'intérieur de l'hôte, le parasite est un corps étranger (antigène) exposé au système immunitaire qui engendre aussitôt des anticorps. Ces anticorps correspondent à l'intrus identifié et ont pour rôle de l'éliminer ou d'entraver sa reproduction. Il existe différentes manières pour les parasites de "tromper" le système immunitaire:
         - Parenté antigénique: le parasite exprime à la surface de son corps des molécules semblables à celles de l'hôte (communauté antigénique) ou bien récupère des cellules de l'hôte (camouflage antigénique). Dans les deux cas, l'hôte ne perçoit du parasite que des messages semblables à ceux de son propre organisme.
          - Variation antigénique: du temps que l'hôte produit des anticorps correspondant au parasite, le parasite se reproduit et ses descendants ont une enveloppe antigénique différente pour laquelle l'hôte doit produire de nouveaux anticorps ... et ainsi de suite.
          - Dépression immunitaire: le parasite fabrique des molécules qui génèrent des signaux "trompeurs" pour manipuler l'hôte. Ce dernier produit alors des anticorps inefficaces.
          - Désamorçage des cellules du système immunitaire: des parasites comme les protozoaires, sont assez petits pour pénétrer à l'intérieur même des cellules du système immunitaire. Ils échappent ainsi aux anticorps qui circulent dans le sang, la lymphe et les tissus superficiels.
          - Enkystement: le parasite s'enkyste et l'hôte ne le perçoit plus comme un intrus.
  • Accrochage: les parasites développent des structures capables de se fixer: crochets, ventouses, pinces, épines.

    -  Les effets du parasitisme sur les hôtes
  • Désordres mécaniques: un parasite peut affecter les tissus musculaires, les ligaments, perforer des organes, causant ainsi des troubles divers en inhibant le rôle des membres ou des organes touchés.
  • Désordres chimiques: le parasite libère des toxines qui provoquent des interférences avec le sang (empoisonnement).
  • Détournement des nutriments: (ver solitaire). L'hôte doit manger beaucoup plus.
   Les phénomènes issus des différents désordres que son capables de causer les parasites ont soit directement des effets nuisibles à la santé de l'hôte, soit modifient le comportement de l'hôte (2ème hôte intermédiaire d'un cycle hétéroxène), ou encore favorisent l'installation d'autres parasites: phénomène de synergie.
   Les effets du parasitisme exercent une pression évolutive et une pression de sélection sur les hôtes. Les résultats se ressentent sur la vitalité, la croissance, les capacités de reproduction et peuvent conduire à la mort.

Le parasitisme peut être à l'origine de l'extinction d'une espèce, ou entraîner une évolution génotypique des hôtes au cours du temps.